La cigarette électronique fait beaucoup parler. Notre conseil est de recommander aux fumeurs de passer complètement au vapotage. Mais si vous n’avez jamais fumé, ne commencez pas à fumer des cigarettes électroniques !

Ce article examine certaines des idées fausses les plus courantes concernant les cigarettes électroniques et fournit les faits.

1. Les e-cigarettes et l’épidémie de lésions pulmonaires aux États-Unis

En août dernier, des vapoteurs ont commencé à arriver dans les salles d’urgence à travers les États-Unis, souffrant de graves lésions pulmonaires. On n’a pas immédiatement compris ce qui était à l’origine de l’épidémie, qui a fait 68 morts au cours des mois suivants.

Les autorités américaines ont depuis identifié l’acétate de vitamine E ajouté aux produits à base de cannabis comme étant la « cause première » de l’épidémie. L’acétate de vitamine E est interdit dans les e-cigarettes contenant de la nicotine.

2. Vapotage et maladies cardiaques

Une étude controversée qui rapportait que les vapeurs présentaient le même risque de maladies cardiaques que les fumeurs a récemment été retirée car elle ne prenait pas en considération le fait que presque toutes les vapeurs impliquées étaient des fumeurs actuels ou anciens.

Une meilleure compréhension de l’effet des e-cigarettes sur le cœur commence à émerger. Un essai de contrôle randomisé qui a mesuré les effets vasculaires des fumeurs passant au vapotage a été publié avec des résultats encourageants. Ceux qui sont passés aux e-cigarettes ont connu la plus grande amélioration de leur santé vasculaire, se rapprochant ainsi du « contrôle » sain. Des études de plus grande envergure avec un suivi plus long permettront d’accroître la confiance. Le débat se poursuit.

3. Méfaits par rapport au tabagisme

Seul un adulte sur trois sait que l’inhalation de vapeurs est beaucoup moins nocive que le tabagisme. Pourtant, en 2018, les Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine des États-Unis (NASEM) ont découvert que les preuves disponibles suggèrent que les e-cigarettes sont « bien moins nocives » que le tabagisme conventionnel.

Il faut poursuivre les recherches sur les méfaits relatifs des e-cigarettes.

4. Les méfaits de la nicotine

Quatre fumeurs et anciens fumeurs sur dix pensent à tort que la nicotine est à l’origine de la plupart des cancers liés au tabagisme, alors que les preuves montrent que la nicotine présente en fait un risque minimal de nuire à la santé. Bien que la nicotine soit la raison pour laquelle les gens deviennent dépendants du tabac, ce sont les milliers d’autres produits chimiques contenus dans la fumée de cigarette qui causent presque tous les dommages.

5. Arrêter de fumer

Un important essai clinique financé par les IRSC britanniques a été publié en février 2019. Réunissant près de 900 participants, il a révélé que dans les services locaux de lutte contre le tabagisme, une e-cigarette standard était deux fois plus efficace pour aider les fumeurs à arrêter de fumer que la combinaison de thérapie de remplacement de la nicotine choisie par les fumeurs.

6. Nuisances pour l’entourage

Les preuves sont claires que l’exposition à la fumée secondaire est nocive, c’est pourquoi la France dispose de lois interdisant de fumer dans les lieux publics et les lieux de travail fermés.

Le eliquide français des cigarettes électroniques est généralement composé de nicotine, de propylène glycol et/ou de glycérine, et d’arômes. Contrairement à la cigarette, il n’y a pas de vapeur latérale émise par une e-cigarette dans l’atmosphère, juste l’aérosol exhalé.

7. Cigarette électronique et tabagisme chez les jeunes

Il n’y aurait aucune preuve permettant de soutenir la préoccupation selon laquelle les e-cigarettes augmentent le tabagisme chez les jeunes. Des enquêtes montrent que les jeunes expérimentent les e-cigarettes, mais leur usage régulier est rare et se limite presque entièrement à ceux qui fument déjà.

8. Règlementation sur les cigarettes électroniques

La France dispose d’une réglementation bien établie pour les cigarettes électroniques. En vertu de la réglementation sur le tabac et les produits connexes de 2016, les produits à base de nicotine contenant des e-cigarettes sont soumis à des normes minimales de qualité et de sécurité, ainsi qu’à des exigences en matière d’emballage et d’étiquetage afin de fournir aux consommateurs les informations dont ils ont besoin pour faire des choix éclairés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *