dechets

Le site The Atlantic publie une étude sur les déchets

Les déchets de l’humanité survivent plus longtemps que nous, c’est le titre d’un article très intéressant publié par le site américain The Atlantic. Cet article parle des déchets toxiques qui sont produits dans le monde, de comment ils se retrouvent enfouis dans des sites de stockage, et de la manière dont ces déchets sont un jour amenés à la surface. Selon le site, les déchets toxiques sont 10 000 fois plus dangereux que la bombe atomique, et pourtant personne ne sait vraiment combien il y en a ni où ils se trouvent. L’article est intéressant à plusieurs égards, mais ce qui est particulièrement intéressant est son résumé de l’histoire de la pollution de l’environnement et de la façon dont les gens ont commencé à prendre conscience de sa présence et de ses conséquences sur la santé des humains.

Les déchets dangereux sont un problème que nous devrons affronter dès à présent car leur effet néfaste sur notre environnement peut durer des siècles, ce qui n’est pas nécessairement une perspective réjouissante. Cependant, il est bon de se rappeler que les humains ont toujours eu à l’esprit l’idée de gérer leurs déchets.

Les déchets toxiques

L’intérêt pour la gestion des déchets toxiques débute dans les années 1970, après que les gens eurent commencé à prendre conscience des problèmes liés à la pollution de l’air et de l’eau. « Les poubelles toxiques étaient un problème mondial », explique le Dr Alan Ducatman, professeur d’épidémiologie à la Columbia University.

Pour se faire une idée de la quantité de déchets toxiques qu’il y a sur Terre, il suffit de penser aux milliers de décharges et d’usines chimiques qui ont été construites dans le monde entier au cours du siècle dernier.

Le problème des déchets toxiques a été sous-estimé pendant des décennies, jusqu’à ce que l’Irlande commence à ressentir les impacts environnementaux liés à l’usine d’équarrissage de poulets de Ballykelly. L’usine a commencé à émettre des fumées toxiques en 1973, mais les autorités locales ont estimé que cela ne posait pas de problème. Pourtant, l’usine d’équarrissage a été fermée en 1993, après que le gouvernement irlandais eut découvert que la pollution de l’air avait causé des problèmes de santé et que le sol avait été tellement pollué qu’il était impossible d’y semer du blé.

Les solutions aux déchets toxiques

Pour éviter que les gens continuent de vivre dans des zones polluées, Ducatman ajoute que les entreprises doivent prendre des mesures pour réduire leurs émissions jusqu’à ce que la pollution soit moins dangereuse. Les entreprises pourraient par exemple construire des casiers de stockage des déchets qui sont plus étanches à l’air et aux éléments ou pourraient utiliser des procédés d’élimination des déchets chimiques moins polluants. Les entreprises pourraient aussi choisir des sites qui ont moins d’effets sur l’environnement.
« Les gens qui veulent intervenir pour faire cesser la pollution devraient s’adresser aux autorités locales et nationales » dit Ducatman. Si les autorités n’agissent pas, les gens peuvent faire pression auprès des médias et des partis politiques, ou créer un groupe de pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.